Sortie Régionale Normandie, Juin 2018

par Thierry
dans News
Affichages : 707

Pour ceux qui ne connaissent pas, le Cotentin, c’est ce petit bout de terre au nord-ouest, qui s’avance dans la mer, barré par les marais au sud, et la mer aux trois autres points cardinaux, mais surtout, qui sait accueillir les « 4L » sous un soleil radieux.

 

Dès le vendredi soir, la JP4 s’ébroue déjà toute à la joie de retrouver ses copines « 4L » fraîchement débarquées dans un camping proche de Saint-Vaast-la-Hougue, et son conducteur se réjouit à l’idée de l’apéro partagé à la table accueillante de Tonton 76, table qui fut d’ailleurs rapidement très entourée ! Première soirée fort sympathique où chacun raconte les dernières nouvelles ou se remémore les bons souvenirs du dernier rassemblement.

Mais c’est le lendemain matin que les choses sérieuses commencent. Dès potron-minet, tout le monde se retrouve sur le parc de stationnement du magasin d’Anita et Patrick. Après un café rassérénant et quelques viennoiseries offertes par nos hôtes, le temps pour les retardataires de nous rejoindre, le convoi se met en route pour rejoindre la tour de la Hougue. Encore une  œuvre de Vauban pour protéger la baie suite à la défaite cuisante de la flotte française en 1692, victime de la veulerie coutumière de la perfide Albion associée à la flotte Batave.

Traditionnelle photo de groupe, puis départ pour le port de Saint-Vaast-la-Hougue afin d’embarquer sur le bateau et rejoindre  l’île de Tatihou …en roulant.  

 En effet, cette petite île, fortifiée elle aussi par Vauban, qui fut Lazaret et plus tardivement jusqu’au début des années 1980, centre de redressement, a la particularité d’être accessible à pied à marée basse. D’où la nécessité pour le bateau de disposer de roues ! Traversée paisible donc, au milieu des parcs à huîtres.

Une magnifique petite plage au sud nous accueille pour le pique-nique, avec une vue extraordinaire  sur la baie de Saint-Vaast  et ses fortifications. Crème solaire obligatoire !

Tout le monde s’éparpille ensuite pour visiter, qui le musée, qui les fortifications, ou simplement se promener sur cette magnifique petite île, avant de se rassembler pour « embarquer » à nouveau. Les plus courageux traverseront à pied.

Nos belles nous attendaient sagement, faisant le bonheur des badauds admiratifs. Elles frétillaient déjà de reprendre la route pour aller parader sur  le petit port de Barfleur, et rejoindre ensuite le phare de Gatteville qui culmine à la pointe nord-est du Cotentin.

365 marches….Les cuisses de certains s’en souviennent encore (n’est-ce pas Jessica !), mais l’effort est récompensé par une vue époustouflante à 360° qui nous permet d’admirer les côtes nord et est du Cotentin.

La journée se termine en rejoignant les hauteurs de la Pernelle où nous savourons un verre en profitant d’une vue exceptionnelle sur la baie de Seine et les plages du débarquement, avant de retourner dîner tous ensemble au camping (et profiter de la douce mélopée d’une artiste locale certainement descendante directe d’Assurancetourix !). 

Le lendemain matin, départ par les petites route du Val de Saire, au milieu du bocage, pour rejoindre Cherbourg et la Cité de la mer. Cette dernière est un musée maritime qui a naturellement trouvé sa place dans l’ancienne gare maritime transatlantique, bâtiment typique de la période art déco. On y trouve une exposition sur le Titanic, qui y fit sa dernière escale avant sa tragique traversée, de nombreux  aquariums, avec un bassin « tactile », où quelques raies complaisantes ont ronronné sous les gratouillis des plus intrépides membres du club, mais surtout l’un des plus célèbres sous-marins nucléaires lanceurs d’engins, le Redoutable.

Bref, de quoi satisfaire durant de longues heures la curiosité de chacun. Finalement, au rythme de la visite des uns et des autres, tout le monde se retrouve au bout du quai pour partager le traditionnel pique-nique.

Enfin, après une rapide descente le long de la côte est du Cotentin, en passant par Utah Beach où nous ne pûmes malheureusement nous arrêter en raison de l’affluence (le musée trop fréquenté ne pouvant plus accueillir de groupe), les « 4L » se retrouvent sur la place de Sainte-Mère-l’Église dominée par le clocher de l’église où se trouve le mannequin représentant John Steele, parachutiste américain qui y resta accroché dans la nuit du 5 au 6 juin 44 et fut rendu célèbre par le film « Le Jour le plus long ».

C’est le temps de se séparer, chacun faisant le bilan de ses multiples coups de soleil attrapés durant ces deux jours Oui, n’en déplaise aux mauvaises langues, il peut faire très beau et chaud dans notre belle région du Cotentin ! Nous nous donnons rendez vous pour l’année prochaine. Un grand bravo et un grand merci à Anita et Patrick pour l’organisation de ce super week-end et leur sens de l’accueil !